Dans cet article :

    Google Shopping : Optimisez votre flux produits.

    flux-shopping-google-ads

     

    Les campagnes shopping sont bien trop souvent laissées à l'abandon après le lancement. Pour cause, Il y'a très peu d'optimisation à effectuer directement au sein de l'interface Google Ads. Et pourtant, il y'a presque autant, voir plus d'optimisation à effectuer sur une campagne shopping que sur les autres. Mais il faut se rendre directement au sein du Merchant Center pour toucher à la matière brute, le flux shopping.

    Nos conseils pour optimiser votre flux shopping

    Une fois la création de votre flux shopping terminée, vous allez envoyer toutes les données produit sur le Merchant Center. Puis vous allez utiliser Google Ads pour créer vos campagnes. Après la création et la structuration de celles-ci, vous pouvez vous demander comment les optimiser ?

    Eviter les erreurs

    Pour vérifier l’état de vos articles, vous pouvez tout simplement consulter l’onglet “Produits > Diagnostic” de votre Merchant Center. Si des articles sont refusés, vous ne pourrez pas les utiliser au sein de vos campagnes. Mais ils peuvent surtout être responsables de la suspension de votre compte ! Sans compte Merchant Center, vous ne pouvez pas créer de campagne Google Shopping.

    Voici quelques exemples d’erreurs que nous rencontrons souvent.

    • La plus courante est liée à l’absence du code EAN. Si vous avez des articles où cette information est manquante, retirez-les du flux.
    • Nous rencontrons également souvent des erreurs au niveau des visuels. Nous allons le voir un peu plus bas dans l’article, mais il faut faire simple. Une photo de l’article sur un fond blanc est suffisant, rien de plus, rien de moins. Il faut donc éviter de vouloir mettre du texte ou encore d’afficher une promotion car votre article sera tout simplement refusé.
    • Une dernière erreur pour finir, les erreurs de lien. Vous allez forcément devoir renseigner dans votre flux la page où se trouve votre article. Dans le cas où votre article n’est plus disponible et que la page n’existe plus, il faut retirer le produit du flux.

    Pour connaître toutes les règles, nous vous invitons à consulter le règlement de Shopping sur le support Google. Les erreurs les plus courantes que nous avons vu peuvent être facilement évitées. C’est souvent du bon sens et la voie la plus simple est souvent la bonne.

    Optimiser le contenu

    Lorsque qu'on créer des campagnes autres qu’une campagne shopping, on passe du temps dans la création. Pour trouver de beaux visuels ou encore pour mettre en avant les messages les plus convaincants. Toutes ces modifications ont lieu directement sur Google Ads. Pour le shopping c’est un petit peu différent car toutes ces informations sont réunies dans le flux et vous n’y avez pas accès au sein de l’interface Google Ads. Vous allez donc devoir faire des modifications dans le Merchant Center ou encore dans votre CMS. Voici quelques conseils.

     

    optimisation image shopping

     

    Concernant les images, c’est l’élément central des annonces shopping. Vous devez donc proposer de beaux visuels de vos articles, mais également penser aux éléments suivants :

    • Fond de l’image uni (obligatoire).
    • Pas de filigrane (obligatoire).
    • La taille optimale de l’image est de 800x800 px.
    • L’article doit couvrir entre 75% et 90% de l’image.
    • L’article doit être présent en entier (obligatoire).
    • Lorsque c’est un lot, tous les articles doivent être visibles. Il ne faut pas ajouter d’éléments non présents dans le lot (obligatoire).

     

    recommandations image shopping

     

    optimisation-titre-shopping

     

    Concernant les titres, ils vont avoir une fonction double, comme souvent sur le web et on ne déroge pas à la règle ici. Ils vont premièrement informer l’internaute sur le produit, c’est la fonction la plus évidente. Mais ils vont également fournir des informations à Google pour lui permettre de proposer vos annonces et donc vos produits aux bonnes personnes. Comme vous le savez surement, il n’y a pas de mots-clés avec les annonces shopping et la présentation des annonces aux internautes se fait grâce aux éléments du flux et notamment le titre.

    C’est un cercle vertueux et vous avez tout à y gagner à travailler vos titres. Les internautes vont mieux comprendre votre offre et vos annonces vont être présentées auprès des bonnes personnes. Vos taux de clics vont augmenter et vous allez également réduire vos coûts par clic. Vous ne savez pas comment faire ? Nous vous conseillons tout premièrement de mettre les informations les plus importantes au début de votre titre. Et pour une simple raison, dans les annonces, on ne voit que les 70 premiers caractères.

    Pour optimiser vos titres, vous pouvez suivre les deux schémas ci-dessous. Le premier schéma est plus adapté pour les marques fortes et le second pour des marques où la marque n’est pas un argument de vente (moins connue).

     

    recommandations-titre-shopping

     

    • Schéma 1 : Marque + type de produit + attributs (modèle, couleur, matière, sexe, genre …). Par exemple “Nike Basket Air Force 1 Homme - Blanc”.
    • Schéma 2 : Type de produit + attributs + marque

     

    Concernant les libellés personnalisés, ils sont très peu utilisés et pourtant ils sont très utiles. Elle vous permet de créer de nouvelles catégories pour vos produits. Mais avant de vous donner des détails sur les libellés personnalisés il faut revenir sur les catégories de chez Google. Comme vous le savez peut-être déjà, lors de la création de votre flux vous allez devoir faire matcher les catégories de vos produits avec les catégories prédéfinies par Google. Cette étape peut être un gros chantier pour certain, mais ce n’est pas le sujet de l’article.

    libellé-personnalisé-shopping

     

    Dans le cas où la taxonomie que l’on vous propose pour vos produits vous semble incomplète, il vous est possible de créer jusqu’à cinq nouvelles “catégories”. Voyons un exemple ensemble avec pour article du thé. Dans la taxonomie de chez Google, on le retrouve dans :

    Alimentations, boissons et tabac > Boissons > Thé et infusions.

    On peut trouver cette classification un peu légère et vouloir apporter des informations supplémentaires à notre flux. Nous pouvons donc créer des libellés personnalisés en précisant par exemple si nous proposons du thé ou des infusions. Nous pouvons même encore aller plus loin et préciser la couleur du thé. Est-ce que c’est du thé vert, noir blanc …

    Pourquoi mettre en place ces libellés ? Tout simplement parce que comme nous l’avons vu plus haut, Google va scanner toutes les informations de votre flux pour présenter vos annonces aux internautes les plus pertinents. Alors pourquoi nous priver de lui donner plus à manger ?

     

    promotion-shopping

     

    Concernant la mise en avant des promotions, Il vous est possible sur Google shopping de les mettre en avant avec le programme promotions des marchands. Ce programme est gratuit et il vous permet d’afficher directement vos promotions sur vos annonces. Un encart “offre spéciale” est présent sur l’annonce. Les internautes peuvent ensuite cliquer dessus pour voir les détails. Lorsque que vous faites des promotions sur votre site, il faut mettre en place ce programme gratuit pour présenter vos promotions en dehors de votre site. Cela permet d’augmenter vos taux de clics, mais également vos taux de conversions.

    Nous ne nous attarderons pas sur cette partie plus longtemps car elle fera le sujet d’un prochain article.

     

    Nos conseils pour mettre rapidement en place une campagne Google Shopping performante

    Nous vous avons déjà révélé de nombreux conseils pour améliorer vos campagnes shopping et le chantier peut-être gigantesque. Votre catalogue produit peut contenir des milliers de références et les nombreuses modifications à apporter au niveau du flux shopping peuvent être très chronophage.

    Nous vous conseillons donc de sélectionner une partie de votre catalogue en fonction de votre budget et de vos objectifs. Vous pouvez décider de sélectionner vos tops produits ou vos promotions. Ou au contraire vous pouvez décider de mettre en avant des produits avec peu de visibilité, comme des nouveautés. Concentrez ensuite vos efforts sur cette sélection en appliquant toutes les recommandations que nous avons vu ensemble plus haut.

    Par la suite, rien ne vous empêche d’ajouter de nouveaux produits à votre sélection initiale. C’est la meilleure façon pour mettre en place rapidement une campagne Google Shopping efficace. Un autre élément à mettre dans la balance, les budgets que vous souhaitez allouer à vos campagnes.

    Diffuser sur un catalogue complet de produit peut vite représenter un investissement colossal. On parle de millier, voir de dizaine de milliers d’euros par mois. De ce fait, vous allez souvent avoir un budget insuffisant pour diffuser toute la journée, sur tout votre catalogue. Vous allez donc récupérer des données partielles et allez difficilement pouvoir exploiter cette donnée pour améliorer les performances de vos campagnes shopping. Voici un exemple pour illustrer nos propos :

    • Dans le cas numéro un, vous décidez de vous positionner sur quelques produits. Vous en sélectionnez une vingtaine avec un budget de 1000€ par mois. Cet investissement est suffisant pour diffuser 95% du temps sur tous les produits. En d’autres termes, vous êtes visible dans les moteurs de recherche 95% du temps sur toute votre sélection. Vous pouvez donc très aisément prendre des décisions sur les informations que vous remontez.
    • Dans le cas numéro deux, vous diffusez sur tout votre catalogue, soit un peu plus d’une centaine de produits. Le budget reste inchangé, il devient bien évidemment insuffisant pour couvrir toute la demande. Vous vous retrouvez à diffuser 20% du temps et sur 50% de votre catalogue. Dans ces conditions, l’optimisation de la campagne est presque impossible (ou elle demande beaucoup de temps).

     

    Nous trouvons souvent avant d’intervenir sur vos comptes des incohérences entre votre budget et vos campagnes. Nous vous invitons donc à vérifier cette donnée sur toutes vos campagnes. Si vos campagnes shopping vous donnent toujours du fil à retordre, nos experts Google Ads Shopping sont à votre disposition.

    L'auteur
    Lucas Briche
    Lucas Briche

    Traffic Manager à PumpUp, agence Google Partner Premier. J’anime la rentabilité de vos sites web ainsi que de votre développement digital. J'interviens au sein de l’agence dans la structuration, le suivi et le conseil e-business.

    Pour aller plus loin

    Quelle méthodologie pour travailler le SEO ?
    Quels sont les algorithmes SEO de Google ?
    Comment définir son budget SEO quand on est une PME ?