Dans cet article :

    5 bonnes raisons pour s'exporter à l'étranger

    L’international est un relais de croissance fort pour les entreprises françaises aujourd’hui. Exporter à l'étranger peut faire peur, notamment aux entreprises comme les start-ups, TPE ou PME. Pourtant se développer dans d'autres zones géographiques est bien plus simple qu'il y a 10 ou 15 ans pour certains secteurs d'activités.

    Vous hésitez à vous lancer à l'export ? Je vous dévoile 5 bonnes raisons de vous développer à l'international.


    1. Toucher un marché bien plus grand

    67 millions, c'est le nombre approximatif d'habitants français sur 750 millions en Europe et bientôt 8 milliards dans le monde . De quoi réfléchir aux cibles potentielles que l'on pourrait toucher rien qu'en s'essayant à l'international sur nos pays voisins vous ne trouvez pas ?

    De plus, avec la digitalisation et la liberté des échanges au sein de l'Union Européenne, il est de plus en plus facile de se lancer sur le marché international. Vos prospects sont sur le web. Votre site internet peut être votre première porte d'accès pour vous exporter à l'étranger et donc pour la croissance économique de votre entreprise.

    2. Stimuler l'innovation dans votre entreprise

    On ne va pas vous le cacher, s'exporter à l’étranger c'est aussi se mettre face à un nouveau marché. Vous devrez faire face à de nouvelles personae et aussi de nouveaux concurrents. Ces deux facteurs demandent un travail de remise en question sur votre offre et services proposés : fonctionnalités, qualité, prix, marketing, SAV, services annexes, etc. 

    Cependant, il ne faut pas voir ces deux points comme une contrainte mais plutôt comme des opportunités qui deviendront vos forces. (Vous aussi, vous vous imaginez le bon vieux SWOT en lisant cette phrase ?!)

    En effet, les besoins identifiés auprès de vos nouvelles cibles ainsi que les points forts et innovations de vos concurrents vous permettent d’améliorer à votre tour votre produit pour séduire ce nouveau marché. Ces améliorations peuvent également être mises en vente sur le marché français où vous stimulerez à votre tour l'innovation.

    C’est simple :

    • Plus vous récolterez de la data via vos études de marché, et plus vous aurez un produit attractif et innovant aussi bien à l'international qu'en France.
    • Plus vous vous mettrez en concurrence et plus vous développerez une offre complète, unique et différenciante.

    data

     

    3. Asseoir votre notoriété auprès des différentes parties prenantes

    S’exporter à l’étranger permet de développer sa notoriété de plusieurs façons. Chaque partie prenante d’une entreprise y voit son avantage que je vous développe dès à présent. 

    Une réassurance pour vos prospects et vos clients

    La dimension internationale apporte une certaine grandeur à votre marque. 

    Dans notre esprit, si nous voyons qu’une marque s’exporte aussi à l’étranger, on se dit que celle-ci est assez sérieuse et rigoureuse pour développer un réseau à l'export. Cela nous rassure et nous la trouvons plus légitime.

    Et si vous proposez une offre de service en B to B par exemple, être présent sur le marché international peut également être un facteur déterminant. Cela vous permettra de conquérir de nouveaux clients internationaux qui ont généralement un portefeuille et une perspective d'évolution plus intéressants.

    De meilleures perspectives pour vos collaborateurs et futurs talents

    Avec la mondialisation, les talents actuels et les futurs à venir sont de plus en plus tournés vers l’international. 

    Selon une étude menée par Erasmus + en 2022, 80% des 15-24 ans aimeraient apprendre une langue étrangère et découvrir une autre culture.

    Parler anglais est devenu incontournable. L’export occupe d’ailleurs une place majeure dans les cursus grandes écoles (commerce, ingénieur...) qui ont bien compris les nouveaux enjeux de la mondialisation.

    En plus de cet aspect, l'export est source d'innovation comme évoqué plus haut. De ce fait, se présenter comme une entreprise internationale attire donc plus facilement les talents. 

     

    entretien-embauche

     

    Une meilleure attractivité pour vos partenaires

    Notamment si vous êtes dans le B to B, s'exporter à l'étranger peut être attractif pour vos partenaires. Ils pourront vous confier de nouveaux clients ou faire appel à vous pour leurs propres besoins. La meilleure stratégie est de se spécialiser dans quelques pays où vous deviendrez un véritable expert du secteur.

    Un attrait plus marqué par les investisseurs potentiels

    S'exporter à l'étranger est également un bon moyen pour attirer de nouveaux investisseurs potentiels. En effet, comme cité plus haut, s'exporter dans de nouveaux pays apporte plus de compétitivité, d'innovation et de rigueur. Soit 3 facteurs essentiels pris en compte par les investisseurs.

     

    4. Bénéficier d'aides financières pour limiter les risques

    Le gouvernement français met de plus en plus en place des dispositifs d'aide aux entreprises pour l'exportation.

    L'un des plus connus aujourd'hui est le prêt croissance internationale de BPI France. C'est un prêt allant de 30 000 à 5 000 000 d'euros pour les PME et ETI et sans garantie.

    Si vous souhaitez consulter l'ensemble des aides mises à disposition pour votre développement à l'international, je vous recommande cet article du site du gouvernement.

     

    5. S'exporter à l'étranger progressivement grâce au digital

    Aujourd'hui le digital facilite drastiquement l'exportation. Que vous soyez en B to B ou en B to C, le marketing digital peut vous aider à vous exporter à l'étranger.

    Prospection, vente, notoriété, de nombreux outils sont à votre disposition pour vous aider à vous développer sur de nouveaux pays.

    Parmi cette multitude d'instruments, vous pouvez choisir les plus adaptés à l'offre, produit, ou au service de votre entreprise pour développer votre business à l'export.

    Votre site internet pour l'export

    Mais dans un premier temps, il faut optimiser l'indispensable : votre site internet. Celui-ci doit être adapté pour l'international. C'est-à-dire un site traduit en utilisant soit plusieurs noms de domaines, des sous-domaines ou des sous-répertoires. Un site référencé dans les pays cibles. Un site bien pensé pour les utilisateurs (Ergonomie UX, Mobile)

    site-web

    Les autres outils de communication

    Dans les autres outils, vous retrouvez notamment :

    • Le SEO pour la visibilité organique sur le réseau de recherche
    • Les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Linkedin, TikTok...
    • Le référencement payant : Google Ads, Microsoft Ads, Facebook Ads...
    • Le CRM
    • L'Inbound Marketing : Stratégie de contenu, marketing automation…

     

    Schéma outils marketing court termes et long termes

     

    Tous ces outils sont liés les uns aux autres. Si bien que vous pouvez commencer par une ou deux briques, puis développer, étape par étape, chacune de celles-ci selon les premiers retours sur investissement perçus par l'export.

    Enfin, chacun de ces outils peut être très performant mais encore faut-il savoir les utiliser. C'est pour ça que nous sommes là aujourd'hui. Nous aidons nos clients à choisir les bons outils pour s'exporter à l'étranger. Et nous le mettons en œuvre en les accompagnant tout au long du processus pour réussir leur développement international.

    Une question à propos de la stratégie export de votre entreprise ? Contactez-moi sur Linkedin ou posez un RDV pour plus d'informations.

     
    L'auteur
    Amélie Benoit
    Amélie Benoit

    Traffic Manager chez PumpUp. J’utilise mes connaissances techniques en marketing digital et e-business pour développer votre présence et rentabilité sur le web. Et parce que le web est en perpétuelle évolution, je vous aide à décrypter les dernières tendances.

    Pour aller plus loin

    Quelle méthodologie pour travailler le SEO ?
    Quels sont les algorithmes SEO de Google ?
    Comment définir son budget SEO quand on est une PME ?