Dans cet article :

    Google Ads: Explications

     Aujourd’hui, Adwords représente 97% des revenus de Google (source Journal du Net) soit la bagatelle de 31 milliards de dollars. Non, nous ne sommes pas tous égaux ! Facturer au clic, ça rapporte !

    Google Ads

    Voici quelques-uns des mots-clés les plus chers du web :

    Les classiques :

    • « comparateur assurance » = 8,30€
    • « mutuelle hospitalisation » = 12,30€
    • « rachat de crédit » = 25€ (Aouch !!)
    • « phoning » = 16€
    • « booking hotel » = 9,11€

    Les plus étonnants :

    • « offrir des fleurs » = 10,66€
    • « casque sans fil » = 22,11€
    • « serrurier » = 9,46€

    L’annonceur peut choisir différents types d’enchères pour optimiser sa campagne Adwords :

    • Le CPC (Coût Par Clic) : le plus classique et le plus fréquemment utilisé. L’annonceur paye lorsque l’internaute clique sur son annonce
    • Le CPA (Coût Par Acquisition) : l’annonceur paye lorsqu’une vente est effectuée.
    • CPM (Coût Pour Mille affichages) : l’annonceur payer lorsque son annonce a été « visualisé » 1000 fois, ou autrement dit, lorsqu’elle apparut 1000 fois sur l’écran d’un internaute, sans pour autant que celui-ci ait cliqué.

    Nouveau call-to-action

    Pour comprendre d’avantage comment fonctionne ce système, nous allons prendre un exemple d’un annonceur facturé au CPC :

    Un internaute tape la requête « carte de vœux » sur Google. Différents annonceurs ayant acheté le mot-clé « carte de vœux » vont donc être en compétitions sur les résultats de recherche. Ils peuvent aussi être en compétition avec des annonceurs ayant acheté les mot-clé « carte » et « vœux » ; malheureusement certains achètent des mots-clés aussi larges…

    Comment est déterminée la position d’une annonce ?

    Par une simple multiplication : Position (appelé AdRank) = CPC Max (Prix maximum que l’annonceur est prêt à payer pour un clic) x Quality Score.

    Ce Quality Score n’est pas à sous-estimé car il permet à l’annonceur, pour une enchère moins élevé, de rester en haut des résultats de recherche.  Ce Quality Score du mot-clé est échelonné de 1 à 10. Sa note est déterminé par :

    • la cohérence entre groupe d’annonces/annonces/mot clé/page de destination
    • La performance du mot clé (taux de clic = CTR)
    • L’URL visible
    • La vitesse de téléchargement de la page
    • L’heure, l’endroit
    • Et d’autres facteurs …

    Comment Google détermine ce que l’annonceur paye vraiment ?

    Une fois la position (AdRank) de l’annonce déterminée, Google va calculer le CPC effectif (à ne pas confondre avec le CPC Max), c’est-à-dire ce que l’annonceur va réellement payer pour un clic.

    CPC effectif = Adrank de l’annonceur mieux placé / Notre Quality Score + 0,01€

    Chez PumpUp, nous avons conscience que toutes ces notions sont difficiles à assimiler et que la bonne gestion d’un compte Adwords est chronophage. C’est pourquoi nos experts restent à votre disposition pour optimiser votre référencement payant et transformer vos visiteurs en clients !

    Nouveau call-to-action

    L'auteur
    Paul Raimond
    Paul Raimond

    Responsable Technique de l'agence PumpUp Nord. Passionné par le Search payant et naturel, j'interviens régulièrement en formation sur ces problématiques. Soucieux de conjuguer visibilité et rentabilité, mes méthodes de travail se basent exclusivement sur la lecture de la data associée à la spécificité de chaque Business Model.

    Pour aller plus loin