Dans cet article :

    Résumé de la Think Performance Paris

    PumpUp était mercredi à la ThinkPerformance Paris organisée par Google.

    think performance google paris

    Cet événement a été l’occasion pour Google de communiquer sur les nouveautés auprès de ses agences partenaires et de ses grands annonceurs.

    Comme à son habitude, Google a accueilli ses partenaires Adwords en mettant les petits plats dans les grands et en faisant venir des intervenants de qualité.

    Le slogan de cette édition ThinkPerformance Paris était « Always There, Always Relevant, Always Optimize ».

    Si on a beaucoup discuté de stratégie, il s’est agi aussi de présenter des actions concrètes à mettre en place dans Adwords et Analytics.

    Google a  ainsi centré cet événement autour de 4 thèmes :

    - Le mobile et Adwords,

    - L’attribution des conversions,

    -  Se mettre à l’export,

    - Être pertinent avec le remarketing

    Le mobile et Adwords

    Il est facile de constater que le mobile pèse de plus en plus dans la vie des gens, c’est une opportunité à ne pas sous-exploiter.

    Preuve en est des pure-players du mobile et de l’explosion du nombre d’applications.

    Google propose plusieurs pistes et bonnes pratiques pour adapter son action marketing au mobile.

    Une vraie considération du contexte : un internaute qui tape un mot clé le midi sur son pc ne recherche pas forcément la même chose qu’un internaute qui tape ce même mot clé le soir sur son smartphone.

    Des bonnes pratiques à mettre en place :

    -          Des annonces adaptées au mobile

    -          Des extensions « call » (bouton d’appel) et « store locator » pour augmenter son taux de clic et la conversion sur mobile

    -          La géolocalisation de plus en plus précise, utiliser la géolocalisation par rayon autour de son magasin.

    -          Penser « cross-devices » en mettant en place un site web « responsive » plutôt qu’un site non adapté ou un site spécifique au mobile.

    Google vous propose son livre blanc sur le sujet.

    L’attribution des conversions

    Comment optimiser l’acquisition et ne pas passer à côté d’opportunités ?

    Google vous propose de vous aider à valoriser l’ensemble des canaux d’acquisition et ne plus se contenter de donner le crédit d’une vente au « dernier click ».

    L’attribution c’est donc d’ajuster sa stratégie quant au crédit que l’on donne aux différents canaux (display, search, seo …). L’idée est alors de mesurer réellement les impacts respectifs sur votre business et d’organiser un « mix-media » le plus efficacement possible.

    Pour cela il faut s’intéresser aux nouveautés que permet Universal Analytics :

    - Gérer à la fois le online (e-boutique) et le offline (boutique physique)

    - Un protocole de mesure assoupli qui élargit ce qu’on peut mesurer (intégrer les données d’un capteur de température par exemple)

    - Ne plus penser device (cookie) mais internaute (user_id). Cela permet par exemple de prendre en compte les passages en caisse dans Analytics en temps réel.

    C’est aussi une façon de suivre un peu plus les différents chemins que prend l’internaute offline et online, entre plusieurs device etc…

    - Ajouter des données (crm, météo) dans Analytics et augmenter les possibilités et axes d’analyse.

    Pour résumer Google vous propose de pouvoir piloter la performance globale.

    Se mettre à l’export

     Pourquoi et comment exporter ?

    1/3 des internautes sont prêts à commander à l’étranger s’ils trouvent une meilleure offre.

    Exporter permet de :

    - Faire des économies d’échelle

    - Réduire ses coûts fixes

    - Profiter d’une capacité existante mais inexploitée

    - Se développer

     Les annonceurs ne doivent pas se limiter dans leur stratégie d’acquisition mais savoir repérer les opportunités d’export.

     Pour cela Google nous a présenté plusieurs outils sous-exploités pour repérer des opportunités et exploiter des ressources existantes :

     - Aide à la traduction et à la création de campagnes par le Support Google.

    3 langues sont proposées : Allemand, Espagnol, Italien et bientôt Portugais.

    - Découvrir des opportunités avec « OurMobilePlanet », ConsumerBarometer et GlobalMarketFinder.

    - Conquérir des marchés étrangers qui ont un potentiel tout en limitant le risque et l’investissement nécessaire.

    - Prendre en compte les autres langues utilisées en France (1 millions d’arabophones en France) et les Français de l’étranger. Ne pas oublier les spécificités de chaque pays (produits, mode de paiement, transports, météo…).

    Cela implique ainsi la mise en place d’une stratégie sur les frais de port et la logistique à mettre en place.

    Être pertinent avec le remarketing

    Privilégier le remarketing au retargeting. C’est-à-dire adapter le message au contexte, au moment, à la personne : Apporter le bon message au  bon moment.

     Comment accompagner l’internaute dans son chemin d’achat ?

    - Paramétrer ses listes pour différencier les types d’internautes et éviter la redondance dans le message.

    - Ne pas délivrer le même message à l’internaute qui a vu votre homepage, à celui qui a fait un abandon panier ou à celui qui est déjà client.

    - Prendre en compte le facteur temps (laisser un délai suffisant entre la visite et le remarketing)

     Dans cette optique Google met à disposition plusieurs outils :

    - Le remarketing dynamique pour un message pertinent

    - Le test AB : tester ses annonces et ses outils pour dégager les plus performants.

    Prendre le temps de segmenter le plus finement possibles ses listes.

    Google nous a enfin annoncé une nouveauté: un remarketing adapté aux « prospects chauds » en train de benchmarker.

    Cet possibilité est encore en développement et devrait apparaître en beta prochainement !

    Que retenir plus spécifiquement de cette journée ThinkPerformance Paris ?

    Internet est en perpétuel mouvement et Google nous propose toujours plus d’outils d’acquisition et d’exploitation des données.

    Il reste beaucoup à faire pour optimiser toujours plus son acquisition : aujourd’hui on utilise 92€ pour acquérir un client quand on utilise seulement 1€ pour optimiser l’existant.

    Google a su nous parler de façon pertinente de stratégie globale et a répondu à beaucoup de nos interrogations.

    Les outils présentés et les innovations annoncées présagent des possibilités supplémentaires de performances pour les acteurs du e-business.

    On regrettera cependant, mais ce n’était pas le thème du jour, l’absence d’information sur les nouvelles règles de protection de la vie privée et l’implémentation du not provided dans Adwords.

    Pour aller plus loin